Accueil > Actualités > Paris 5 Février 19h, Rencontre avec Benjamin STORA

Paris 5 Février 19h, Rencontre avec Benjamin STORA

Rencontre conviviale avec Benjamin Stora

5 février – 19 h 00 min21 h 00 min au Forum 104

« France – Algérie : accepter le passé et construire l’avenir »

benjamin-stora4

 Biographie

 
Né le 2 décembre 1950 à Constantine en Algérie, Benjamin Stora est Professeur des universités. Il enseigne l’histoire du Maghreb contemporain (XIXe et XXe siècles), les guerres de décolonisations, et l’histoire de l’immigration maghrébine en Europe, à l’Université Paris 13 et à l’INALCO (Langues Orientales, Paris)
Il a publié une trentaine d’ouvrages, dont les plus connus sont une biographie de Messali Hadj (réédition Hachette Littérature-poche, 2004) ; La gangrène et l’oubli, la mémoire de la guerre d’Algérie (La Découverte, 1991) ; Appelés en guerre d’Algérie (Gallimard, 1997) ; Algérie, la guerre invisible, Ed Presses de Sciences Po (2000).  Il a dirigé avec Mohammed Harbi l’ouvrage collectif, La guerre d’Algérie, aux éditions Robert Laffont (en poche, Hachette Littérature, 2006).
Dans le domaine des images, Benjamin Stora a été le conseiller historique du film Indochine, Oscar du meilleur film étranger (1993), le commissaire des expositions La France en guerre d’Algérie (Musée des Invalides, 1992), puis à l’hôtel de Sully en 2004. Il est l’auteur du documentaire Les années algériennes (quatre fois une heure) diffusé en 1991 sur France 2. Puis, avec Jean-Michel Meurice, il a réalisé le documentaire Eté 62 en Algérie, l’indépendance aux deux visages diffusé le 7 juillet 2002 sur France 5. Il est le conseiller historique, en 2010, du film Le Premier homme, adaptation au cinéma du roman d’Albert Camus, par le cinéaste italien Gianni Amelio.  Il est également le conseillé historique du film Les hommes libres du réalisateur Ismaël Ferroukhi (2010).
Benjamin Stora a été producteur et animateur à France culture. En 2006, Benjamin Stora publie Les Trois exils. Juifs d’Algérie, nommé pour le Prix Renaudot Essais. En 2007, il co-dirige avec Emile Temime un ouvrage sur l’histoire des immigrations en France, Immigrances, et publie un essai sur son parcours intellectuel, Les guerres sans fin. Un historien, la France et l’Algérie, Ed Stock, 2008. En 2009, son livre Le Mystère De Gaulle, son projet pour l’Algérie (Ed Robert Laffont) rencontre un grand écho dans la critique française et algérienne. Son ouvrage, Lettres et carnets de Français et d’Algériens a obtenu le grand Prix des lectrices de ELLE en 2011.
Benjamin Stora a reçu le grand prix du CMCA – Centre Méditerranéen de la Communication Audiovisuelle. 2013. Catégorie Mémoire, pour le documentaire avec Gabriel Le Bomin : Guerre d’Algérie, la déchirure – épisode 1 de Benjamin Stora et Gabriel Le Bomin
Il a reçu le prix de la LICRA en avril 2013, pour ses engagements antiracistes, et l’ensemble de ses travaux sur l’histoire du Maghreb contemporain.
Benjamin Stora est membre du Jury du Prix livre d’Histoire décerné par le Sénat. Ses ouvrages et articles sont traduits en plusieurs langues étrangères (anglais, arabe, espagnol, allemand, russe, vietnamien).
Par décret du Premier ministre en date du 1er aout 2014, Benjamin Stora a été nommé président du Conseil d’orientation de l’Établissement public du Palais de la Porte Dorée qui réunit le Musée de l’histoire de l’immigration et l’Aquarium de la Porte Dorée.

A propos Régis Moreira

Laisser un commentaire

En continuant votre navigation, vous acceptez que ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Plus d'infos

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

x