Accueil > Débattre > LES RELIGIONS ET LES SPIRITUALITÉS Quelles ressources pour conforter le vivre ensemble républicain ?

LES RELIGIONS ET LES SPIRITUALITÉS Quelles ressources pour conforter le vivre ensemble républicain ?

LES RELIGIONS ET LES SPIRITUALITÉS

Quelles ressources pour conforter

le vivre ensemble républicain ?

Introduction de ce document de travail, pour aider au débat.

Le document complet est accessible en pdf.

LES RELIGIONS ET LES SPIRITUALITÉS Quelles ressources pour conforter le vivre ensemble républicain ?

Ces réflexions sont issues d’un groupe de travail qui s’est réuni de 2013 à 2015. Elles ont été rédigées notamment par Patrick Brun, Jean-Claude Devèze, Jean-Baptiste de Foucauld, Jean-Marie Gourvil, Henri-Jack Henrion, Jean de Saint-Guilhem et Jean-Claude Sommaire. Complétées en 2018 par Jean-Baptiste de Foucauld, en particulier en ce qui concerne la cinquième partie elles sont destinées à alimenter les travaux des uns et des autres ; elles ne constituent donc pas une prise de position de l’association.

 

 

TABLE DES MATIERES

INTRODUCTION 4

1. NOTRE « MODELE » LAIQUE ET REPUBLICAIN CONFRONTE AUX MUTATIONS RELIGIEUSES ET AUX TENSIONS CULTURELLES 6

1.1 Les mutations du paysage religieux et l’émergence de nouvelles formes de spiritualité. 7

Les mutations des comportements religieux 7

La question de savoir si les religions font plus de bien ou de mal à la société 10

L’émergence de nouvelles formes de spiritualité. 10

1.2. Tensions interculturelles 12

Une difficile prise en compte de la différence culturelle et religieuse ? 14

La différence culturelle intégrée dans l’action publique 15

1.3 Un constat : un vivre ensemble difficile, le modèle d’intégration à la française remis en question 17

1.4 DES PERSPECTIVES  18

2. CE QUE VEUT DIRE LE VIVRE ENSEMBLE EN REPUBLIQUE ET LA CONSTRUCTION DU SUJET DEMOCRATIQUE. 19

Vivre ensemble dans un monde multiculturel, multi-religieux et fraternel. 19

La République et la construction du sujet démocratique. 22

3. QUEL COMPROMIS REPUBLICAIN AUTOUR DE LA QUESTION CULTURELLE ET RELIGIEUSE ? 24

3.1 L’Eglise et l’Etat sont-ils complétement séparés ? 24

3.2 La culture « une et indivisible » de la République peut-elle résister au multiculturalisme ? 27

4. UNE QUESTION INCONTOURNABLE : CE NOUVEAU PAYSAGE RELIGIEUX ET SPIRITUEL PEUT-IL ETRE UNE RESSOURCE POUR NOTRE VIVRE ENSEMBLE ? 31

4.1 Un regard sur les religions comme ressources 31

4.2 Education familiale et apprentissages moraux 35

4.3 Les spiritualités comme ressources pour l’homme démocratique. 37

5. LES CONDITIONS A REMPLIR POUR QUE LES RELIGIONS ET SPIRITUALITES CONSTITUENT DES RESSOURCES POUR LE VIVRE ENSEMBLE 40

6. SI LES RELIGIONS ET LES SPIRITUALITES SONT DES RESSOURCES, PERSPECTIVES ET PRECONISATIONS. 47

6.1 Problématique pour la construction d’un vivre ensemble intégrant les dimensions multiculturelles, religieuses et spirituelles 49

6.2 LES PRECONISATIONS DE DEMOCRATIE & SPIRITUALITE 49

INTRODUCTION

L’association Démocratie et Spiritualité souhaite apporter sa contribution au débat qui anime aujourd’hui notre pays, et plus largement l’Europe, sur la place des religions dans les sociétés démocratiques. Cette question revêt cependant un caractère spécifique en France du fait de la charge symbolique du thème de la laïcité et de ses applications différentes selon les définitions que l’on en donne.

Aussi l’intitulé de la contribution : « Les religions et spiritualités : quelles ressources pour conforter le vivre ensemble républicain ? » pourra paraître provocateur à certains. Celui-ci est à mettre en perspective avec l’objet de notre association référé à l’intuition fondatrice telle que la présente son Président Jean-Baptiste de Foucauld : « L’intuition fondatrice de Démocratie et Spiritualité repose sur l’idée que la démocratie, pour s’accomplir pleinement, doit s’appuyer sur des forces morales et spirituelles (au rang desquelles figurent les religions), éventuellement devenir elle-même une source d’approfondissement spirituel, et que, parallèlement, les religions et les spiritualités ont besoin d’une régulation démocratique pour parer au péril de l’intolérance ou de l’évasion hors du monde qui les menace toujours ainsi que pour contribuer utilement au vivre ensemble. Une fécondation mutuelle est donc nécessaire et possible, tout en allant pas de soi et devant être inventée en chaque circonstance » (Jean-Baptiste de Foucauld).

A quelles conditions l’interaction entre démocratie et spiritualité peut-elle enrichir la démocratie, compte tenu de la crise actuelle des valeurs, sans nuire à la laïcité entendue comme séparation dans l’espace public du politique et du religieux, c’est l’enjeu de notre réflexion.

Aujourd’hui nous sommes loin de cette fécondation mutuelle. La place des religions en France a évolué : le christianisme a perdu de son audience et la baisse de la pratique est constante. En revanche l’islam est devenu la deuxième religion en France ; certaines de ses composantes cherchent à imposer dans l’espace public des normes culturelles liées à l’islam qui heurtent notre conception de la laïcité.

Ces évolutions d’ordre religieux ne doivent pourtant pas occulter la crise morale et spirituelle sur fond de crise sociale et économique et de défi climatique qui affecte notre pays au sein d’une Europe elle-même traversée par des mouvements contradictoires. L’ouverture des frontières au sein de l’Union européenne, les migrations, et la mondialisation des échanges contribuent à développer un multiculturalisme européen et non européen qui met à l’épreuve notre tradition républicaine.

L’accroissement des inégalités crée un fossé entre les classes sociales et en particulier avec les plus jeunes. Au sein de la population des jeunes adultes, les plus en difficulté sont issus de l’immigration post coloniale qui, ne se sentant pas reconnus, développent un sentiment de rejet à l’égard de notre société. Ils connaissent des formes de discrimination graves et les quartiers où ils habitent, en cours de ghettoïsation, deviennent souvent des espaces de relégation.

Le consensus sur un certain nombre de comportements civiques et citoyens, transmis avec les principes d’une morale républicaine et laïque héritée de notre longue histoire, est remis en cause par la dénaturation du patrimoine culturel et symbolique de la société et la perte du sens commun de nombre de ses membres. Plus profondément, il s’agit pour certains d’une crise de civilisation. Pour apporter notre contribution et tâcher d’y remédier, procédons par étapes.

Le document complet est accessible en pdf.

LES RELIGIONS ET LES SPIRITUALITÉS Quelles ressources pour conforter le vivre ensemble républicain ?

A propos Eric Vinson

Sur le même thème...

Cheminer et dialoguer dans nos groupes en vérité et en fraternité

 L’éditorial de la Lettre de D&S n°155 L’interaction entre démocratie et spiritualité n’est pas facile …

Laisser un commentaire

 

En continuant votre navigation, vous acceptez que ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Plus d'infos

En poursuivant votre navigation, vous consentez nous autoriser dans le but d'analyser notre audience et d'adapter notre site internet et son contenu pour qu'il réponde à vos attentes, que nous utilisions Google Analytics, service susceptible d'installer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur.

Fermer