Accueil > Référence > La démocratie, une valeur spirituelle ?

La démocratie, une valeur spirituelle ?

Ce texte présenté le premier jour du colloque de Saint Denis (1-3 décembre 2006), « La politique au risque de la spiritualité », a été établi au nom des trois mouvements organisateurs : La Vie Nouvelle, Poursuivre et Démocratie et Spiritualité.

Pour beaucoup de nos concitoyens, la démocratie se résume à un système politique reposant sur des élections libres et un ensemble de principes (les droits de l’homme), de procédures (le vote des lois, l’administration locale) et d’institutions (le Parlement, le Gouvernement, etc). Il apparaît cependant de plus en plus que cette vision étroite de la démocratie n’est pas satisfaisante et menace la démocratie elle-même. Elle néglige les conditions morales du bon fonctionnement de la démocratie qui ont pourtant été affirmées par la plupart des grands penseurs politiques, qu’il s’agisse notamment de Montesquieu (la démocratie repose sur la vertu), ou de Rousseau (l’intérêt particulier doit se fondre dans l’intérêt général). Cette exigence morale doit donc être réaffirmée aujourd’hui et se traduire davantage dans les faits. Mais comment ? A partir de quelles bases ? Il est apparu aux trois organisations qui sont à l’origine de cette manifestation que cette dimension fondamentale de la démocratie pouvait et devait être réitérée, dans un contexte qui a profondément changé, sous une forme nouvelle. Telle est l’hypothèse, qui forme le thème de cette première journée : la démocratie n’est pas seulement une valeur politique ; elle est aussi une valeur spirituelle, qu’il convient de prendre en tant que telle, avec tout ce que cela implique. (…)

 

A propos Jean-Baptiste de Foucauld

Sur le même thème...

Démocratie et valeurs spirituelles : quelles lignes de fracture, quels consensus possibles, quelles évolutions promouvoir ?

Le but du séminaire était de poser la question de ce que l’on appelle le théologico-politique. Qu’est-ce qui surplombe la vie politique démocratique, y-a-t-il des valeurs auxquelles on ne touche pas facilement, qui ont un caractère sacré, devant lesquelles on doit s’incliner ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

En continuant votre navigation, vous acceptez que ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Plus d'infos

En poursuivant votre navigation, vous consentez nous autoriser dans le but d'analyser notre audience et d'adapter notre site internet et son contenu pour qu'il réponde à vos attentes, que nous utilisions Google Analytics, service susceptible d'installer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur.

Fermer