Accueil > Bibliothèque D&S > Vers une sobriété heureuse (Patrick Viveret)
Visuel du livre "Vers une sobriété heureuse" de P. Viveret

Vers une sobriété heureuse (Patrick Viveret)

 Patrick Viveret est économiste et philosophe. Chargé par Michel Rocard d’une mission sur l’évaluation des politiques publiques en France, il est nommé conseiller référendaire à la Cour des Comptes en 1990. Sous le Gouvernement de Lionel Jospin, il rédige un rapport sur les indicateurs de richesse.  Actif dans les mouvements altermondialistes, cofondateur des Dialogues en Humanité , il participe en 2012 avec Stéphane HesselEdgar Morin,  Michel RocardPierre Larrouturou à la fondation du Collectif Roosevelt qui propose une analyse originale des causes de la crise du système et des réformes économiques, sociales et écologiques. Il est l’auteur de de nombreux livres dont Reconsidérer la richesse en 2002, Vivre à la bonne heure en 2014. Son dernier ouvrage a pour titre Fraternité, j’écris ton nom, en mai 2015.

Du bon usage de la fin des temps modernes

Ce petit livre de Patrick Viveret a été sélectionné en 2010 pour nos lectures communes. C’est le texte de sa conférence inaugurale aux élèves entrant dans « le plus grand groupe d’enseignement français en agriculture, alimentation, environnement et développement rural ». Il peut être téléchargé sur le site de l’ESA d’Angers.

Présentation de l’éditeur

viveret_lecon_inaugurale_20-23540En 2009, l’invité était Patrick Viveret, philosophe, magistrat, ancien conseiller à la Cour des comptes, mais aussi « conseiller en imaginaire » ! Un homme résolument optimiste, qui voit dans la « crise » ce que nous ne voyons pas, et qui est pourtant sous nos yeux : nous sommes au début d’une nouvelle Renaissance, d’un mouvement aussi important que celui du Siècle des lumières. Nous allons, si nous le voulons, inventer ensemble l’ère de la sobriété heureuse. Construire du neuf en prenant le meilleur de ce que l’humanité a inventé au cours de son histoire, et dans le dialogue des civilisations. Le programme « sapiens sapiens », qui était en fait devenu « sapiens demens », est de nouveau à l’ordre du jour.

Il nous faut donc à la fois changer trois fois d’R : d’air (le défi écologique), d’aire (un nouveau rapport au territoire) et d’ère (construire une nouvelle époque historique), rien de moins. Et pour cela la puissance des idées est finalement plus forte que celle de l’argent et des armes réunis.

Un vrai message d’espoir qui nous renvoie à notre vocation : non pas qu’allons- nous faire dans la vie mais de notre vie !

Sur le même thème...

Aperçus sur l’Université d’été de D&S 2017

  L’Université d’été D&S 2017 qui avait pour thème « Education, citoyenneté, spiritualité » s’est déroulé du …

Laisser un commentaire

 

En continuant votre navigation, vous acceptez que ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Plus d'infos

En poursuivant votre navigation, vous consentez nous autoriser dans le but d'analyser notre audience et d'adapter notre site internet et son contenu pour qu'il réponde à vos attentes, que nous utilisions Google Analytics, service susceptible d'installer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur.

Fermer