Accueil > Communiquer > Former > LES 10 COMMANDEMENTS POUR LES CITOYENS ET RESPONSABLES POLITIQUES

LES 10 COMMANDEMENTS POUR LES CITOYENS ET RESPONSABLES POLITIQUES

 

 » Ces dix commandements de l’abbé Berthe, pour les citoyens et pour les responsables politiques, extraits des article du No 3457 de la Vie, s’adressent, au-delà des chrétiens, à toutes les personnes soucieuses de Démocratie et de Spiritualité »

Les 10 commandements de l’électeur chrétien

Tu t’informeras et réfléchiras sur les programmes.
Tu voteras.
Tu t’impliqueras dans la vie de la cité.
Tu transformeras la clameur du monde en espérance.
Tu confieras ton bulletin de vote à celui qui propose un avenir aux plus démunis.
Tu refuseras le rejet de l’autre.
Tu seras lanceur d’alarme.
Tu respecteras tes adversaires.
Tu seras citoyen chrétien responsable à part entière en créant de la solidarité et de la fraternité entre les peuples.
Tu prieras l’Esprit Saint de guider ceux qui s’engagent pour le bien de tous.

 

Les dix commandements de l’homme politique chrétien

1 : Tu serviras le bien commun
« L’élu doit avoir une capacité de gestion, de mise en œuvre des projets et de mise en mouvement des forces sociales : sa pratique doit être efficace et créatrice »

2 – Tu porteras attention au plus faible
« Les politiques chrétiens doivent composer avec cette option préférentielle pour les pauvres qui parcourt tout l’évangile »
« C’est par les actes que je montre ma foi : »

3 – Tu respecteras ton adversaire :
« Le chrétien essaiera d’être implacable dans l’argumentation, honnête dans le débat, et verra en l’adversaire l’homme qu’il est !
Tout n’est pas permis : ce qui avilit l’adversaire, trahit ou discrédite sa pensée, ce qui frappe l’homme plus que ses idées n’est pas chrétien »

4 – Tu te méfieras de l’Argent
« Accepter les enveloppes sous prétexte que ce n’est pas bien méchant, c’est être entraîné sur une pente fatale »

5 – Tu ne mentiras pas à tes électeurs
« L’homme est politique parce qu’il est un être de Parole ! Le langage véhicule parfois des mensonges, du non-dit, des contre-vérités, voire des rumeurs… »

6 – Tu repousseras la vanité
« Il y a une griserie liées aux médias…Etre trop médiatique fait perdre de vue l’humilité. Penser qu’à soi seul, on peut représenter la solution, c’est faux bien sûr »

7 –Tu cultiveras l’amitié
« Plus on a de pouvoir, plus il est difficile d’accepter la critique ! Il est bon d’avoir des conseillers qui sachent dire : attention, là tu dérailles !  »

8 – Tu feras preuve de vigilance
« Prendre des décisions de court terme est incompatible avec le long terme nécessaire au politique … attention aux pressions de toutes sortes ! »

9 – Tu assumeras les compromis
« Le politique ne choisit pas le bien en soi, mais le moindre mal : Il faut savoir prendre des décisions dans un monde gris, qui n’est pas pur »

10- Tu n’idolâtreras pas la politique
« En politique, la tentation est grande de se croire tout puissant. Or personne n’est propriétaire de son mandat : il est en Contrat à Durée Déterminée »

(Texte établi à partir d’articles du N° 3457 de « la Vie ») Abbé Gabriel Berthe.

A propos Régis Moreira

Sur le même thème...

Construire une démocratie exigeante

Quand la démocratie se résume essentiellement à l’élection (par la séduction), quand elle se cristallise le plus souvent dans des enjeux partisans (par la posture), quand elle est trop peu citoyenne et presque jamais implicative et quand, en plus, les résultats ne sont que rarement au rendez-vous des promesses, il ne faut pas alors s’étonner du désenchantement grandissant à l’égard de la politique et du discrédit jamais à ce point atteint à l’égard des élus. J’ai la conviction que la politique peut reprendre ses lettres de noblesse et que le temps électoral peut reprendre sens, si le temps de l’action est enrichi par des allers-retours fréquents et construits entre les élus et les habitants. C’est le défi de la démocratie d’élaboration et d’implication. Une démarche exigeante qui se revendique d’être lente, édifiante et interactive (partagée). C’est cette conviction qui a conduit le Conseil Municipal de Kingersheim à lancer en 2004 les Etats-généraux permanents de la Démocratie. A bâtir en 2006 la Maison de la Citoyenneté. A construire depuis près de dix ans des parcours démocratiques et citoyens exigeants, à travers la création de conseils participatifs.

Laisser un commentaire

En continuant votre navigation, vous acceptez que ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Plus d'infos

En poursuivant votre navigation, vous consentez nous autoriser dans le but d'analyser notre audience et d'adapter notre site internet et son contenu pour qu'il réponde à vos attentes, que nous utilisions Google Analytics, service susceptible d'installer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur.

Fermer