Accueil > Non classé > Face à la crise de notre société, un pacte civique

Face à la crise de notre société, un pacte civique

Version II (Novembre 2007)

POURQUOI UN PACTE CIVIQUE ?

La démarche suivie pour élaborer un pacte écologique, basée sur une mobilisation d’une expertise de qualité et de forts relais politiques, a permis de tenir le Grenelle de l’environnement avec le concours de la société civile. Stimulés par cet exemple, les trois associations La Vie Nouvelle, Poursuivre, Démocratie & Spiritualité proposent d’élargir l’ambition du pacte écologique pour prendre en compte les problèmes essentiels de notre société. C’est un pacte civique qu’il faut promouvoir pour répondre à la crise actuelle en travaillant ensemble sur des axes prioritaires de réflexion et d’action.

Ce pacte s’adresse d’abord aux citoyens qui, dans les mutations difficiles actuelles, souhaitent ouvrir des voies nouvelles et s’engager, personnellement et collectivement, là où ils sont, dans des processus de rénovation et de changement de notre société. Il s’adresse aussi aux mouvements et organisations « porteurs de manifeste » pour responsabiliser les citoyens. Il s’adresse enfin aux politiques dont une des tâches essentielles est de susciter, favoriser et organiser une mobilisation citoyenne.

UNE CRISE PROFONDE

De graves menaces pèsent sur la société française : ruptures du lien social, dégradation de notre environnement, discriminations multiples, précarisation des immigrés mais aussi des salariés, croissance des inégalités, repliement sur des réactions individuelles ou communautaires, manque de valeurs partagées, perte de confiance en l’avenir et incapacité à trouver un sens à la vie. Cette crise n’a pas la violence de menaces extérieures ni de tentations totalitaires, mais elle est lancinante : notre société alterne entre des phases de forte mobilisation citoyenne ou collective et des moments de déprime.

C’est toute notre démocratie qui est en crise :

  • Crise de la représentation du projet politique et de la démocratie, avec des partis qui peinent à « représenter » le Peuple et avec des élus qui persistent dans leur « notabilisation ». Nous sommes passés à une démocratie dite « d’opinion », voire « d’émotion », très médiatisée. La démocratie dite participative reste encore balbutiante.
  • Crise citoyenne liée à l’exacerbation de l’individualisme entraînant à la fois des replis identitaires, des corporatismes de situation et un consumérisme effréné.
  • Crise d’identité des individus qui doivent assumer leur liberté sans avoir pu se construire et trouver leurs repères. Manquant d’attaches solides et ne se sentant pas reconnus, ils perdent l’estime d’eux-mêmes. Il en résulte des risques accrus de dérives identitaires, de communautarisme et d’intégrisme. A ceci s’ajoute une crise d’identité collective liée à la mondialisation et à l’affaiblissement de l’appartenance nationale.

Cette triple crise, expression de notre crise de société, est de moins en moins masquée par une langue de bois généralisée, le « politiquement correct » et une approche technocratique qui segmente les problèmes en réformes à opérer. Elle reflète une crise de sens individuel et collectif auquel les effervescences spirituelles et religieuses actuelles ont du mal à répondre. UN SOUFFLE COMMUN POUR DONNER CORPS A NOTRE ACTION

Les citoyens français, de plus en plus conscients des problèmes de notre société, sont prêts à s’impliquer à divers titres pour réagir. Ils le montrent quand ils vont voter aux échéances importantes, quand ils appuient les initiatives humanitaires, quand ils commencent à mettre en œuvre des actions pour économiser l’énergie, pour lutter contre les gaspillages d’eau, pour trier les déchets.

Ces diverses réactions à la crise restent fragiles et ont du mal à converger. C’est pourquoi, nous proposons aujourd’hui de rassembler toutes les énergies qui le veulent dans un pacte qui donne du sens au vivre et au vivre ensemble dans le respect d’une laïcité d’ouverture et de dialogue. La politique ne rendra la société plus juste et plus solidaire que dans la mesure où elle sera capable de reconnaître les personnes dans leurs diverses potentialités et dans leurs milieux de vie spécifiques, avec leurs ressorts profonds ; et parmi ceux-ci, il est essentiel de prendre en compte leur dimension humaniste et spirituelle.

C’est dans l’approfondissement de la dimension intérieure de chacun et de ses aspirations altruistes que résidera la force de constructions collectives porteuses d’espoir. En suscitant un souffle commun, le pacte civique contribuera à renforcer l’implication de chacun au service de chacun et de tous et à créer une dynamique collective permettant de construire ensemble.

UN PACTE QUI ENGAGE

Trois mouvements, Démocratie & Spiritualité, La Vie Nouvelle et Poursuivre, ont lancé cette idée de pacte lors d’une manifestation qui s’est tenue fin 2006 à Saint Denis sur le thème : « La Politique au risque de la spiritualité ». Deux questions étaient posées :

  • Comment une cohérence et un sens collectifs peuvent-ils se construire aujourd’hui dans notre société de diversité à partir du débat ?
  • Pour respecter leurs finalités, les démocraties ne doivent-elles pas se laisser interpeller par des valeurs spirituelles ?

Il s’agit, à travers ce pacte, de construire ensemble la société de demain et de promouvoir la paix et un développement soutenable. Ceci nécessite un processus qui associe la réflexion, la compréhension de problèmes concrets, l’expérimentation de méthodes et de modes d’action. Telle a été la démarche engagée au cours de cette manifestation et poursuivie depuis.

Elle repose actuellement sur des voies de réflexion et d’action qu’il s’agit d’enrichir, de préciser et de concrétiser :

  • Une inspiration qui sous-tend notre action, à savoir la valeur spirituelle inhérente de la Démocratie et les valeurs spirituelles qui favorisent les pratiques démocratiques
  • L’analyse des problèmes concrets qui représentent pour nous la clé des mutations et de notre « vivre ensemble », à savoir :
  • notre citoyenneté en lien avec la diversité de notre société et une laïcité vivante
  • notre citoyenneté en lien avec la responsabilité économique, sociale, environnementale de chacun d’entre nous
  • L’expérimentation d’une méthode, l’éthique du débat
  • Un projet pilote mobilisateur de notre citoyenneté, le « Service civique obligatoire » qui doit concerner toutes les générations

C’est cela que nous voulons partager, enrichir avec d’autres, rendre cohérent pour le transformer en une démarche sur laquelle nous pourrions nous engager collectivement et individuellement.

Les thèmes actuellement en cours d’approfondissement seront complétés à partir des réflexions d’autres porteurs de manifestes ou d’organisations (Semaines Sociales, RECIT…)

Ce pacte proposerait un triple engagement :

  • L’engagement de personnes sur la démarche générale, explicitée dans un texte commun, le pacte civique, en précisant les modalités de cet engagement
  • Des engagements collectifs sur un territoire ou avec des partenaires précis (entreprises par exemple) avec des objectifs spécifiques et des méthodes particulières. Ils prendraient la forme de pactes locaux ou pactes thématiques (par exemple sur le Service Civique Obligatoire) se référant à la démarche générale
  • L’engagement d’associations et d’institutions, y compris politiques, à soutenir la démarche générale, à faciliter le lancement de programmes d’expérimentation et d’innovation sociale, formalisé sous forme d’accords de partenariat

Sur le même thème...

Pourquoi tant de haine ?

Lu dans un quotidien du 26.8.19 : La Commune de Septfonds a accueilli plusieurs familles …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

En continuant votre navigation, vous acceptez que ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Plus d'infos

En poursuivant votre navigation, vous consentez nous autoriser dans le but d'analyser notre audience et d'adapter notre site internet et son contenu pour qu'il réponde à vos attentes, que nous utilisions Google Analytics, service susceptible d'installer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur.

Fermer