Accueil > Non classé > 12L184: Contribution d’Olivier CHAZY

12L184: Contribution d’Olivier CHAZY

Démocratie et spiritualité

Le week-end dernier se réunissait à Lyon une soixantaine de volontaires, principalement des universitaires et des professions intellectuelles, pour défricher les liens entre l’héritage spirituel de notre pays et les défis de notre temps, en particulier le déficit de démocratie.

Difficile question qui concerne la possibilité de décider de notre avenir ensemble au moment où les transmissions de valeurs entre générations sont malmenées, voire s’effondrent.

Voici ma contribution :

Toutes les transmissions ont un fondement anthropologique; cette aspiration est en effet apparue dès l’apparition de l’homme, sa suspension actuelle est donc un événement majeur de notre histoire humaine.

L’humanité fraternelle à laquelle nous continuons à aspirer est un sommet que les civilisations ont souvent tenté d’atteindre sans y parvenir, mais reste une utopie essentielle, nécessaire à la mobilisation des énergies nouvelles, au mieux vivre ensemble, à l’accomplissement intégral des êtres humains, à l’élévation des projets politiques et sociaux.

Alors que partout se cherchent les voies du redressement de notre démocratie, il doit leur servir d’inspiration et de moteur.

Nous appelons à l’élévation des consciences, à la mobilisation des énergies pour surmonter les peurs, les désarrois, les replis, les renoncements générés par la mutation de société où  nous nous trouvons.

Nous appelons au renouveau du dialogue social loin des enfermements et des clivages ou certains veulent nous confiner.

Nous reconnaissons la dette que nous avons envers le mouvement d’émancipation de la pensée humaine qui a commencé avec les philosophes des Lumières eux-mêmes héritiers de la philosophie grecque. Nous reconnaissons notre dette envers le Conseil national de la résistance et le mouvement ouvrier.

Nous appelons à garder vivants les héritages de sagesse, de spiritualité transmis depuis la nuit des temps en les transmettant à notre tour aux nouvelles générations dans le dialogue et l’accueil de leur génie créatif propre.

Nous assumons en nous le désir, la rage de vivre et d’exister comme une contribution essentielle au renouveau de la vie sociale et citoyenne.

Nous savons que les évangiles, sous la forme de contes pour enfants, portent en eux une radicalité sur le sens de la fraternité, une lucidité sur les dévoiements de nos semblables, une profondeur sur la psychologie humaine, un messianisme qui soulève les horizons, les montagnes, qu’il est essentiel de conserver pour éclairer autant la vie ordinaire que les grands projets.

Nous estimons que cette dimension de l’existence façonnée tout à la fois par l’ouverture du cœur, la rencontre, l’indignation et la colère peut donner aux projets collectifs la force qui leur manque pour relever les défis qui se dressent avec intensité devant nous, tel l’iceberg devant le Titanic.

Nous savons que l’avenir de notre humanité sera universel et épris de sagesse ou ne sera pas, que les sociétés se feront humaines et fraternelles ou sombreront.

Nous savons que ces sociétés ont le devoir impérieux de donner toute leur place aux exclus et aux souffrants.

Nous ne nous résignons à aucune des perspectives sombres annoncées par les prophètes de malheur.

Nous refusons que notre avenir ne tourne au cauchemar, et nous ferons tout pour qu’il n’en soit pas ainsi

Olivier CHAZY

A propos Régis Moreira

Sur le même thème...

13L184: Contribution Patrick Boulte

Démocratie et spiritualité Écho de l’Université d’été 2021 Patrick Boulte – 29.9.21   Au cours …

 

En continuant votre navigation, vous acceptez que ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Plus d'infos

En poursuivant votre navigation, vous consentez nous autoriser dans le but d'analyser notre audience et d'adapter notre site internet et son contenu pour qu'il réponde à vos attentes, que nous utilisions Google Analytics, service susceptible d'installer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur.

Fermer