Accueil > Non classé > 15L185 -24e Université d’été de Démocratie et Spiritualité : « Quel sursaut spirituel face aux défis actuels ? » par Michel Ray

15L185 -24e Université d’été de Démocratie et Spiritualité : « Quel sursaut spirituel face aux défis actuels ? » par Michel Ray

Article pour la revue « CITOYENS » de La Vie Nouvelle

24e Université d’été de Démocratie et Spiritualité : « Quel sursaut spirituel face aux défis actuels ? »

  • Vers un appel à un sursaut spirituel et démocratique –

 

A Lyon, du 10 au 12 septembre 2021, l’association Démocratie & Spiritualité a rassemblé, pour son Université d’été, un total d’une centaine de participants, dont environ la moitié en présentiel. Au cours de ces journées très denses, la richesse des plénières a apporté des témoignages forts de personnes « sur le front », et de nombreux contacts en ateliers ou en bilatéral, tous remplis de vie.

Nos deux mouvements sont partenaires depuis de nombreuses années, et Chantal Koenig, membre du bureau fédéral LVN et du groupe de LVN-Lyon-St Etienne, a participé activement à l’ensemble des travaux.

L’évaluation a posteriori de l’UE a plébiscité l’intérêt des séances plénières qui ont vu intervenir plusieurs témoins, chacun sur un défi spécifique et avec la question commune : quel sursaut spirituel face à ces défis actuels ? Quelques phrases-clé résonnent encore, elles sont proposées ici, à une « lecture apaisée », pour essayer de rendre compte de la vie intense contenue dans ces exposés et ces discussions :

  • Philippe Aubert, handicapé et fondateur de « La rage d’exister » ; tous les participants retiennent son partage de ce que peut être « le désarroi », et l’énergie pour se lever avec d’autres … Philippe est resté pendant toute l’UE, en interagissant par ordinateur car n’ayant pas l’usage de la parole ; un témoignage saisissant.
  • Fanny Bernardon, journaliste santé et chargée de communication pour l’association CoActis France, guérie d’un cancer décelé à l’âge de 21 ans : 40% des cancers sont évitables (tabac, alcool, obésité), les « patients partenaires » aident les autres. De l’importance des médecines complémentaires mais aussi des risques de gourous qui mettent sous emprise dans le domaine de la santé, …
  • Fadela Amara, ancienne ministre et fondatrice de « Ni putes ni soumises », décrivant cash son itinéraire de vie et ses combats, ce qu’est la réalité des quartiers, la marche des femmes contre les ghettos, le cas de de Shaïna, une adolescente de 15 ans brûlée vive en 2019 dans une cité de Creil, dans l’Oise, le mépris des classes populaires et leur demande profonde de respect, l’importance de lutter contre les instrumentalisations politiques de l’islam, …
  • Aurore Lalucq, députée européenne engagée et fondatrice de l’institut Veblen : il faut renouer avec la promesse initiale de l’UE pour la Paix, l’UE est un géant  qui est outillé comme un enfant, mais sur l’environnement la prise de conscience certaine n’enclenche pas encore un changement réel suffisant, la relation de l’UE avec les pays pauvres ou en transition est malheureusement un non-sujet, l’UE est la bonne échelle pour faire face à de nombreux défis, l’expérience montre que c’est dans les crises qu’elle avance.
  • Jean-Joseph Boillot, économiste et auteur de Utopies made in monde, a une connaissance de la Chine, de l’Inde, de l’Afrique qui lui permet de prendre du recul et de regarder ces « puits de spiritualité », une Chine à la prospérité époustouflante et au paradoxe d’un grand matérialisme coexistant avec des racines spirituelles profondes ; l’Occident n’aurait-il pas « rompu avec la sagesse ? »
  • Patrick Viveret, interviewé par Claire Lejeune, philosophes : les jeunes prennent les sujets d’une autre façon, face à une fatigue du langage, il faut remplir les mots de sens ; dans son dernier livre « La colère et la joie, pour une radicalité créatrice » quel rôle pour l’émotion : repli de méfiance ou racine de l’empathie/entraide ? Le rôle-clé du discernement en démocratie, et la capacité d’élévation dans le bon usage de la spiritualité pour préparer demain. L’importance de cette période de mutation anthropologique.
  • Geneviève Ancel, cofondatrice et responsable des « Dialogues en Humanité » : je suis une « relieuse » partant des désespoirs et de l’indifférence, mettant en relation entre elles des expériences collectives porteuses de qualité intérieure et d’actions, dans de nombreux pays du monde ; il faut explorer les « assemblées des sagesses », à toutes les échelles ; passer de l’hominisation à une véritable humanisation.
  • Alice Casagrande, membre de la CIASE et spécialiste des maltraitances : une intervention poignante, une expérience de la traversée de la souffrance profonde et du mal, la violence sexuelle des mineurs dévaste une vie sans défense (« Je suis une gare désaffectée où plus aucun train ne passera jamais »), la découverte avec la CIASE d’un savoir expérientiel des victimes, qui permet d’avancer lentement vers la vérité, le long chemin du développement de la confiance avec les associations de victimes ; le défi institutionnel d’une hiérarchie qui a étouffé les violences sexuelles de façon systémique, le processus de la reconnaissance à la conversion et à la réparation ; une démonstration, par le mal, des liens réciproques entre la démocratie et la spiritualité.
  • Abdennour Bidar, philosophe et essayiste, inspecteur de l’Education Nationale, auteur de « Le génie de la France ; le vrai sens de la laïcité » : face aux déserts de sens, où chercher des oasis ? Il manque des lieux de dialogue interculturels, sur l’essentiel ; apprendre à me décentrer face à mon égocentrisme ; le sursaut nécessite un effort spirituel, le Christ parle d’une source d’eau vive, d’une énergie transcendante, quelle force motrice/boussole peut nous aider à aller vers un avenir juste ? Notre responsabilité spirituelle ne demande-t-elle pas que nous creusions en nous-même jusqu’à la source de lumière ? Face aux défis, notre qualité de conscience ne nécessite-t-elle pas bienveillance et exigence, jusqu’à une relecture du contenu de nos grandes traditions spirituelles ? Pour échapper à l’emprise de certaines grandes indignations collectives manipulatoires, ne faut-il pas aller jusqu’à la quête du plus grand que soi, au-delà des simples émotions ?

Les ateliers du vendredi après-midi ont approfondi quel sursaut spirituel, quels messages spirituels spécifiques feraient sens, pour chacun des défis choisis :

  1. Justice sociale et territoriale
  2. L’hospitalité à l’épreuve de la question migratoire
  3. La laïcité, une promesse qui rend l’air respirable ?
  4. Pour un numérique au service de la démocratie
  5. Humanité et nature : vers un nouvel humanisme
  6. Quel regard sur la vie et la santé ?

Les ateliers du samedi après-midi ont approfondi le « COMMENT ? » traduire concrètement ce sursaut spirituel, animés par les groupes thématiques actuels de D&S :

  1. L’éducation à la recherche d’un nouveau souffle
  2. La rencontre interconvictionnelle : un cheminement-en-humanisation face aux défis
  3. Responsabilités, pouvoirs, spiritualité
  4. Les politiques publiques au défi d’un renouveau démocratique
  5. Intériorité et engagement

 

Le dimanche matin a été consacré à un dialogue avec les partenaires de D&S, notamment au sujet de l’appel pour un sursaut spirituel face aux défis auxquels est confrontée la démocratie, tant sur le fond que sur les modalités communes de sa valorisation. Benoit Ostertag, Président de LVN est intervenu en soulignant la richesse de ce temps fort, et l’importance de l’éducation. Comment mieux intégrer actuellement les personnes « en désarroi » ? Mutualiser nos ressources, nos formations est un axe à développer.     A titre d’exemple concret, des informations croisées pendant l’UE, sur les prochaines sessions de formation, permettent actuellement via des participations réciproques, un vrai travail d’approfondissement de ce que l’autre produit.

Le texte de l’appel, résultant des travaux de l’UE et plus particulièrement d’un atelier d’écriture qui lui a été consacré, est en cours de finalisation en lien avec nos partenaires, et des suites communes de diffusion et de valorisation sont envisagées.

Les Actes de l’UE seront bientôt disponibles et les vidéos des séances consacrées aux témoins sont sur le site :  https://www.democratieetspiritualite.org/2021/11/05/ue-ds-les-videos-des-matinees/

Les richesses de ces moments forts, articulant des regards très complémentaires, sur ce sujet critique et d’actualité, ne demanderont qu’à être partagées, … la liste qui précède, des interventions des témoins extérieurs, les listes des ateliers, ainsi que l’introduction de Daniel Lenoir, président de D&S, et les conclusions de Jean-Baptiste de Foucauld, pourront servir de « table des matières/teasing » pour aller chercher ce que chacun souhaite trouver dans les Actes.

 

Michel Ray- 6 novembre 2021

A propos Régis Moreira

Sur le même thème...

18L185 Partenariat: Comité Chrétien de Solidarité avec les Chômeurs et les précaires (CCSC)

Démocratie & Spiritualité Partenariats D & S – CCSC – Réunion du 22.10.21   Le …

 

En continuant votre navigation, vous acceptez que ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Plus d'infos

En poursuivant votre navigation, vous consentez nous autoriser dans le but d'analyser notre audience et d'adapter notre site internet et son contenu pour qu'il réponde à vos attentes, que nous utilisions Google Analytics, service susceptible d'installer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur.

Fermer