Accueil > Non classé > 19L185 Compostelle Cordoue : marcher pour la paix, de Cannes à Nice

19L185 Compostelle Cordoue : marcher pour la paix, de Cannes à Nice

Compostelle Cordoue : marcher pour la paix, de Cannes à Nice

J’ai participé à la marche de Cannes à Nice pour le vivre ensemble dans la paix organisée du 23 au 31 octobre par l’association « Compostelle  Cordoue ». Avec un groupe riche de 23 adultes, « boomers » pour la plupart d’entre eux, voire plus âgés encore, et de 11 jeunes Scouts Musulmans de France, comme ceux qui nous avaient accompagnés pour la marche pour la fraternité organisée à Paris le 16 mai, le jour du Vivre ensemble dans la paix, par la Cinpa, mais de Toulouse cette fois-ci.

« Marcher, dialoguer, comprendre ». Mais d’abord « se recentrer pour mieux s’impliquer” : une pérégrination plus qu’un pèlerinage avec une inspiration, une respiration, qui rejoignait celle de l’atelier « Intériorité et engagement » de notre Université d’été.

“Dialoguer et comprendre”, autour de trois thématiques qui ont récemment affecté la région PACA : le terrorisme, l’accueil des migrants et le dérèglement climatique, au travers de rencontres avec des acteurs de la région impliqués dans ces problématiques. Une belle rencontre notamment avec le Cheikh Khaled Bentounes, guide spirituel de la confrérie soufie Alawiyya, fondateur en 1990 du mouvement des scouts musulmans de France, et initiateur au titre de l’association Aisa (Association internationale soufie Alawiyya) de la Journée internationale du vivre ensemble dans la paix du 16 mai.

Cette déambulation à rebours, de Cannes à Nice, sur une partie de la « Via aurélia » du chemin de Saint Jacques a été encadrée par deux événements particulièrement signifiants :

  • à Cannes, le 24 octobre la marche organisée dans la cité festivalière par l’association Vivre ensemble à Cannes (VEAC) qui fêtait son 10ème anniversaire pendant ce weekend ;
  • à Nice, la participation le 29 octobre à la cérémonie en hommage aux trois victimes de l’attentat  (celle, visible, de scouts musulmans, reprise par les télévisions, avait une portée particulièrement symbolique), réplique de l’attentat djihadiste du 14 juillet 2016, qui avait fait, lui 86 morts et plus de 400 blessés.

Peu importe le point de départ, peu importe le point d’arrivée : comme disait Stevenson, “L’important, ce n’est pas la destination, mais le voyage en lui-même”.

Daniel Lenoir

A propos Régis Moreira

Sur le même thème...

16L185 Formation :  interconvictionnalité et démarche « quels messages spirituels/humanistes face aux défis actuels ? »

Formation :  interconvictionnalité et démarche « quels messages spirituels/humanistes face aux défis actuels ? » .   Session du …

 

En continuant votre navigation, vous acceptez que ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Plus d'infos

En poursuivant votre navigation, vous consentez nous autoriser dans le but d'analyser notre audience et d'adapter notre site internet et son contenu pour qu'il réponde à vos attentes, que nous utilisions Google Analytics, service susceptible d'installer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur.

Fermer