Accueil > Editorial > Edito L190 – D’une Université d’été à l’autre. Daniel Lenoir

Edito L190 – D’une Université d’été à l’autre. Daniel Lenoir

C’est une banalité de proclamer que nous traversons une crise historique, que nous assistons à la fin d’une époque, et au début d’une ère nouvelle qui n’a pas encore reçu de nom ; les uns s’en montrent heureux, les autres en sont terrifiés, mais tous le répètent. En réalité il se passe quelque chose de bien plus profond, il s’agit non pas du jugement encouru par une époque historique déterminée, mais par l’histoire elle-même. C’est précisément dans ce sens, et nullement dans celui de la fin prochaine du monde, que nous vivons une ère apocalyptique, car il existe une apocalypse intérieure à l’histoire. L’apocalypse n’est pas seulement une révélation concernant la fin du monde, c’est également la révélation des événements qui se déroulent au sein de l’histoire, un jugement intérieur qui est actuellement en train de se prononcer.[1]

D’une Université d’été à l’autre.

Cette longue citation en exergue n’est pas d’un philosophe du temps présent, elle sera centenaire dans 12 ans : c’est un propos de Nicolas Berdiaeff sur l’histoire à la veille de la deuxième guerre mondiale. Malgré la récupération de sa pensée par un certain Vladimir Poutine[2], elle reste d’une grande actualité et peut, par sa radicalité, nous éclairer sur notre temps et sur le mouvement de nos réflexions et méditations.

C’est vrai qu’il est banal d’analyser notre temps comme un temps de crise, mais il ne l’est pas tant que cela de se confronter à la complexité de ses causes, d’en analyser les risques et les opportunités, et surtout d’y intégrer en plus des dimensions matérielle et intellectuelle, la dimension spirituelle, comme nous avons cherché à le faire lors de notre dernière Université d’été. Nous en avons conclu à la nécessité d’un sursaut spirituel, consubstantiel au nécessaire sursaut démocratique, dont les linéaments des deux campagnes électorales montrent qu’il est encore loin d’animer nos pratiques politiques. L’inquiétude de nos amis du Pacte civique, que nous relayons dans ce numéro, sur cette forme d’épuisement démocratique que révèle une abstention croissante, en est, parmi d’autres, une expression.

Avec ce numéro, nous lançons notre troisième appel à un sursaut spirituel et démocratique[3], à destination des futurs parlementaires, à qui nous proposerons à la rentrée une démarche pour remettre l’éthique au cœur de l’engagement politique, dont nous pensons qu’elle est la condition du retour de la confiance dans la représentation nationale, à laquelle ne peut par ailleurs se limiter la démocratie.

Les événements, notamment le retour visible, à nos portes, d’une violence dans l’histoire qui n’avait pas disparue mais que nous préférions ne pas voir, nous ont conduit, dans le prolongement du rapport moral de notre dernière assemblée générale[4], à essayer, au-delà de l’analyse de la crise, de comprendre ce qu’ils révèlent[5] de l’humanité, de décrypter les signes des temps, pour réfléchir ensemble à la façon dont nous pouvons « inspirer les utopies nécessaires au monde qui vient ». Une façon de remettre au cœur du jugement de l’histoire la vocation de notre association « Démocratie & Spiritualité ».

Daniel Lenoir, Président de D&S.

[1] Nicolas Berdiaeff Destin de l’homme dans le monde actuel Stock, 1936 (qui vient d’être réédité, R&N éditions, 2021)

[2] Michel Eltchaninoff Dans la tête de Vladimir Poutine Acte Sud, 2022 (édition augmentée, première édition 2015)

[3] Après celui à destination des citoyens,  https://www.wesign.it/fr/democratie/citoyennes-citoyens-reveillons-nous, puis des candidats à la présidentielle https://www.wesign.it/fr/democratie/appel-a-celles-et-ceux-qui-briguent-nos-suffrages-a-la-presidentielle-pour-un-sursaut-spirituel-et-democratique

[4] Décrypter les signes des temps Rapport moral et d’orientation, avril 2022.

[5] Révélation, sens initial du grec apokálupsis.

A propos Régis Moreira

Sur le même thème...

Editorial DL lettre n°182 : Démocratie et spiritualité sont dans un bateau ….

EDITORIAL de la lettre n°182 – juin 2021 Démocratie et spiritualité sont dans un bateau …

 

En continuant votre navigation, vous acceptez que ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Plus d'infos

En poursuivant votre navigation, vous consentez nous autoriser dans le but d'analyser notre audience et d'adapter notre site internet et son contenu pour qu'il réponde à vos attentes, que nous utilisions Google Analytics, service susceptible d'installer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur.

Fermer