Accueil > Non classé > jeudi 07 juillet 2022, à 18h30 Conviviale :Violences sexuelles sur mineurs et personnes vulnérables : Quelles questions spirituelles et de gouvernance les défaillances des institutions et de la démocratie révèlent-elles ?

jeudi 07 juillet 2022, à 18h30 Conviviale :Violences sexuelles sur mineurs et personnes vulnérables : Quelles questions spirituelles et de gouvernance les défaillances des institutions et de la démocratie révèlent-elles ?

Nous avons le plaisir de vous inviter à notre réunion conviviale du jeudi 07 juillet 2022, de 18h30 à 20h30, en présentiel :

Au 104 rue de Vaugirard,

Et en distanciel via le lien :

https://bit.ly/3ns0BM0.

Cette réunion sera consacrée au thème suivant :

Violences sexuelles sur mineurs et personnes vulnérables :

Quelles questions spirituelles et de gouvernance les défaillances des institutions et de la démocratie révèlent-elles ?

La thématique des violences sexuelles semble traverser depuis trois ans la société française de manière particulièrement visible. Après les ouvrages très médiatisés de Vanessa Springora (Le consentement, éditions Grasset) et surtout Camille Kouchner (La familia grande, éditions du Seuil), dans un contexte marqué par les révélations concernant tant le monde du sport que celui de la culture, la remise du rapport de la CIASE (Commission indépendante sur les abus sexuel dans l’Eglise) puis la parution des premières préconisations de la CIIVISE (Commission indépendante sur l’inceste et les violences sexuelles faites aux enfants), ce sont non seulement les familles et les institutions mais bien la capacité de la démocratie à répondre au fléau de la violence sexuelle qui sont en question. Le phénomène des violences sexuelles n’est pas nouveau : comment expliquer qu’il tarde tant à être considéré à sa juste gravité ? Pourquoi un tel retard dans la prise en compte des ravages que cette violence produit, tant au plan des personnes que dans la société tout entière ? Quelles questions non seulement juridiques, mais éthiques et spirituelles ce retard nous pose-t-il ?

Nous écouterons sur cette question Jean-Marc Sauvé, vice-président honoraire du Conseil d’Etat, qui a présidé pendant deux ans et demi la Commission indépendante des abus sexuels dans l’Eglise (CIASE). Jean-Marc Sauvé a remis le 5 octobre 2021 un rapport particulièrement sensible et très médiatisé sur la prévalence des violences sexuelles au sein de l’Eglise catholique française depuis les années 50, qui mettait à jour une faillite morale et organisationnelle considérable. Jean-Marc Sauvé qui a un parcours de haut-fonctionnaire avec de nombreuses missions pour les pouvoirs publics, s’est engagé dans cette mission pour des raisons également personnelles, notamment liées à son propre itinéraire spirituel.

A ses côtés, nous accueillerons Alice Casagrande présidente de la commission nationale de lutte contre la maltraitance et de promotion de la bientraitance depuis 2019, qui a produit notamment un vocabulaire de référence concernant la maltraitance inscrit dans la loi de février 2022, et conduit actuellement une recherche-action sur les réponses des acteurs publics aux alertes de maltraitance. Elle-même membre de la CIASE, Alice Casagrande a produit depuis plusieurs années des analyses du silence social qui entoure la maltraitance, et des moyens de mettre fin à ce silence.

Pour vous inscrire, il suffit de répondre à ce court questionnaire :

https://forms.gle/Gdp2Ra11FDvDm4od9

Vous trouverez ci-dessous :

Ø  le rapport CIASE (Rapport final – Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Eglise (ciase.fr) ;

Ø  une interview en ligne de Jean-Marc Sauvé TV-Vidéos – Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Eglise (ciase.fr) ;

Ø  et le vocabulaire partagé de maltraitance https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/maltraitances-des-mineurs-et-des-majeurs-definition-partagee-et-reperes-operationnels_court_.pdf  (voir aussi solidarites-sante.gouv.fr).

La secrétaire générale

Laurence Fabert

A propos Régis Moreira

Sur le même thème...

10L191: Il faut une révolution politique, poétique et philosophique. Aurélien Barrau

  « Il n’y a pas de grâce sans incompréhension », mais il y a …

 

En continuant votre navigation, vous acceptez que ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Plus d'infos

En poursuivant votre navigation, vous consentez nous autoriser dans le but d'analyser notre audience et d'adapter notre site internet et son contenu pour qu'il réponde à vos attentes, que nous utilisions Google Analytics, service susceptible d'installer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur.

Fermer