Accueil > Editorial > Editorial / L194 Un temps pour tout sous le soleil de Daniel Lenoir

Editorial / L194 Un temps pour tout sous le soleil de Daniel Lenoir

Un temps pour tout sous le soleil

Un temps pour tout sous le soleil

Un temps pour jeter les pierres et un temps pour ramasser les pierres

L’année prochaine nous célébrerons les trente ans de notre association « Démocratie & Spiritualité », née en 1993 dans un autre contexte que celui d’aujourd’hui. Depuis la célébration des 25 ans, nous avons lancé de nombreuses idées ; nous les avons amassées aussi ; et cette lettre s’est faite au fur et à mesure l’écho de ces cailloux glanés sur le chemin. L’occasion de remercier tous ceux qui y contribuent et d’appeler chacune et chacun de vous à participer à cette intelligence collective en conjuguant nos regards sur le monde qui vient.

Ce numéro en forme de mélanges, illustre cette mise en commun que nous essayons, parfois difficilement, de maintenir mensuelle : l’inspiration que nous pouvons puiser dans la pensée d’auteurs qui sont pour nous des références (cette fois-ci Charles Péguy, Emmanuel Mounier, mais aussi Bruno Latour qui vient de nous quitter), les résonances pour nous des travaux de nos partenaires (sur la sobriété ou sur la laïcité avec le Pacte civique, sur la question écologique avec Esprit civique, ou sur la question migratoire avec La Vie Nouvelle), les formes d’expressions poétique ou artistiques de nos valeurs, ou encore le partage de nos lectures (qui met en valeur, cette fois-ci, d’importantes figures féminines, comme Kahina Bahloul, Karima Berger, Floriane Chinsky et Emmanuelle Seyboldt).

Dans ce numéro, nous faisons aussi un « écho » particulier à ce que nous ont apporté deux personnes qui viennent de nous quitter : Danielle Thévenot, une des fondatrices du groupe de Grenoble, et Michel Rouffet porteur du partenariat avec le Grep de Toulouse et président aussi de Compostelle-Cordoue, un autre de nos partenaires.

Tout cela peut donner un sentiment de patchwork, et ça l’est effectivement. Car il se n’agit rien moins que de reprendre, retricoter, recoudre, ces tissages, ces écrits, ces textes, dont nous avons hérité et qui dans leur diversité nous ont nourris, chacune et chacun différemment, pour composer ces sortes de tapisseries portant les mots et les images pour dire « ces utopies nécessaires à ce monde qui vient », comme nous l’avons souhaité lors de notre Université d’été.

Tout cela  et bien d’autres choses (nos universités d’été, nos groupes thématiques et locaux, nos conviviales, nos partenariats, etc…) alimenteront notre séminaire Sol invictus début janvier qui nous permettra de définir notre programme de l’année 2023 ; une année qui sera placée sous le signe de nos trente ans. N’hésitez pas, d’ici là, à nous faire part de vos souhaits, de vos envies, de vos désirs.

Daniel Lenoir, Président de D&S.

A propos Régis Moreira

Sur le même thème...

Edito L184: Un sursaut pour échapper aux passions tristes

Un sursaut pour échapper aux passions tristes.   La haine doit être vaincue par l’amour …

 

En continuant votre navigation, vous acceptez que ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Plus d'infos

En poursuivant votre navigation, vous consentez nous autoriser dans le but d'analyser notre audience et d'adapter notre site internet et son contenu pour qu'il réponde à vos attentes, que nous utilisions Google Analytics, service susceptible d'installer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur.

Fermer