Accueil > Non classé > 10/L195 « SERVIR LE MONDE. LA VOIE DE L’ÉCOLOGIE SPIRITUELLE » de Mathieu Labonne

10/L195 « SERVIR LE MONDE. LA VOIE DE L’ÉCOLOGIE SPIRITUELLE » de Mathieu Labonne

« SERVIR LE MONDE. LA VOIE DE L’ÉCOLOGIE SPIRITUELLE » de Mathieu Labonne. Tana éditions

 

Ce scientifique (ingénieur Supaero de formation) a travaillé dans la Recherche sur le climat et la gouvernance Carbone. Puis il est devenu militant-méditant après avoir découvert au cours d’un voyage en Inde (en 2006) la sage Amma tout en se disant toujours « chercheur spirituel ». Il est devenu son disciple et vit avec sa famille dans l’éco lieu qui jouxte l’ashram d’Amma en France où il est coordinateur. Il est par ailleurs président et directeur de la coopérative Oasis qui réunit des centaines de lieux de vie.

Il estime, comme à D&S, que « nous devons procéder à une lecture spirituelle des crises actuelles ».

L’écologie renvoie à des questions qui travaillent déjà les grandes spiritualités du monde depuis des siècles.

Les trois premiers chapitres de l’ouvrage s’attaquent aux raisons de nos inactions et de nos ambivalences.

Il parle de la voie indienne du Karma yoga, voie de l’action pour un engagement intense dans l’action pour œuvrer au changement que nous désirons, tout en se détachant des résultats de celle-ci.

Selon la formule de Marc Aurèle, reprise dans la Prière de la Sérénité, « Dieu donne nous la grâce d’accepter avec sérénité les choses qui ne peuvent être changées, le courage de changer les choses qui devraient l’être, et la sagesse de distinguer les unes des autres ».

Il ne manque jamais de faire les rapprochements qui s’imposent entre toutes les traditions.

Puis s’inspirant d’Edouard Glissant et de son concept d’archipel, et de l’étude de la pensée symbolique, (Luc Bigé) il propose des pistes pour réenchanter notre rapport au monde.

« L’homme regarde la fleur, la fleur sourit ». (Koan japonais). La pensée symbolique centrale dans les traditions a été écartée dans nos sociétés matérialistes. Les grandes idéologies du 20ème siècle sont devenues des idoles et les valeurs de liberté, d’égalité, de droits humains sont devenues des incantations creuses face à la marchandisation du monde et à la toute puissance financière.

Voir Mohamed Taleb : « l’éco psychologie et le souffle poétique d’une révolution intellectuelle », dans Cahiers jungiens de psychanalyse 2020.

Où il est question de faire dialoguer l’unité physique et spirituelle de notre monde et l’infinie diversité de nos singularités et de leurs manifestations. Interdépendances de nos îles dans une culture archipélique. Favoriser les liens et coopérations entre polarités plutôt que de les opposer.

Très inspiré également par la spirale dynamique de Ken Wilber, sur les plans individuels et surtout collectifs. Enfin il est intarissable sur la richesse des expérimentations qui se font dans les éco lieux en tous genres et autres oasis.

Cet ouvrage devrait parler à beaucoup d’entre nous.

Marie José Jauze

A propos Régis Moreira

Sur le même thème...

8/L195 – Poème: Jour de pluie de Monika Wonneberger-Sander

Jour de pluie La pluie apaise Adoucit la terre Nourrit La crainte du manque S’atténue …

 

En continuant votre navigation, vous acceptez que ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Plus d'infos

En poursuivant votre navigation, vous consentez nous autoriser dans le but d'analyser notre audience et d'adapter notre site internet et son contenu pour qu'il réponde à vos attentes, que nous utilisions Google Analytics, service susceptible d'installer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur.

Fermer