Accueil > Non classé > 11L201: Gethsémani par A Simonin

11L201: Gethsémani par A Simonin

Corée 2019

Carnet d’intimités

 

Gethsémani

 

Le sabre éclatant de blancheur

frôle la tête du supplicié

Sur les lèvres du soldat

l’écume d’une vague noire

sortie de sa bouche

Tout autour la meute des assassins

danse, enivrée de sa furie

 

Lui, mains liées

implore

 

Entre le soldat et le supplicié

une conversation s’instaure,

dents serrées contre mâchoire ouverte

Les mots ont l’élégance hypocrite du tyran

Les cris du condamné sont sans écho

 

Lui, mains liées,

implore

 

Le soldat a le sang en miroir,

la vengeance en écho

Le supplicié s’effondre sur lui-même

sans autre force que l’abandon

La meute entre dans l’extase

et tourne comme délivrée de sa faute

 

Lui, mains liées

implore

 

Bouche écumante contre oreille déchirée

la conversation claque dans la nuit du jour

Le  sabre vif va toucher le coeur

le sang s’en va vers la mer

 

Lui, mains liées

implore

encore

 

Soudain la ronde écarlate

cesse et la meute s’agenouille

Un silence opaque est tombé sur la scène

Le tyran figé dans son armure d’acier

sourit entre ses lèvres rougies

 

Lui, mains déliées

les porte à sa bouche

et murmure sans fin

 

le silence de l’innocent

A propos Régis Moreira

Sur le même thème...

15L205: De l’exclusion à la reconnaissance de l’autre par Jean Marie Bouclet

« Le spirituel est constamment couché dans le lit de camp du temporel » Charles Péguy   …

 

En continuant votre navigation, vous acceptez que ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Plus d'infos

En poursuivant votre navigation, vous consentez nous autoriser dans le but d'analyser notre audience et d'adapter notre site internet et son contenu pour qu'il réponde à vos attentes, que nous utilisions Google Analytics, service susceptible d'installer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur.

Fermer