Accueil > Jean-Baptiste de Foucauld

Jean-Baptiste de Foucauld

L’avenir des églises (normandes)

Le Centre international de Cerisy la salle dans la Manche, qui organise chaque année pendant l’été une vingtaine de colloques d’une semaine (www.ccic-cerisy.asso.fr) a réuni du 2 au 30 mai l’ensemble des parties prenantes concernés par le « devenir des églises normandes » : la baisse de la population rurale, la diminution de la pratique religieuse, celle du nombre des prêtres aboutissent à ce que beaucoup d’églises rurales, notamment dans les petites communes, ne soient plus guère utilisées pour le culte ; or, il y a en France environ trois églises pour deux communes.

Lire plus...

Perspectives d’un renouveau spirituel à l’ère de la mondialisation

Le fait religieux, trait de civilisation constant, qui résiste aux diverses tentatives d’éradication, prend de multiples formes qui se renouvellent en fonction du contexte historique. Le choc de la mondialisation est-il une chance ou un risque ? Quel renouvellement implique-t-il du fait religieux ? Comment rendre ce renouvellement potentiel fécond pour les régimes démocratiques ? Voilà quelques enjeux de taille auxquels il convient de réfléchir pour répondre à l’intensification des défis actuels.

Lire plus...

Il faut rompre le pacte faustien avec le marché

Jean-Baptiste de Foucauld a été haut fonctionnaire, membre du cabinet du ministre de l’Économie et des Finances Jacques Delors sous le gouvernement Mauroy, Commissaire général au plan de 1992 à 1995. Spécialiste notamment des questions d’emploi, de lutte contre le chômage et pour la solidarité, il participe à la fondation …

Lire plus...

Passer du silence à la parole, de la parole à la représentation

Jean-Baptiste de Foucauld a été haut fonctionnaire, membre du cabinet du ministre de l’Économie et des Finances Jacques Delors sous le gouvernement Mauroy, Commissaire général au plan de 1992 à 1995.  Il participe à la fondation en 1985 de l’association Solidarités Nouvelles face au chômage, dont il est le président …

Lire plus...

Service civique obligatoire : Tenir parole !

Le Président de la République, comme la majorité des candidats à l’élection présidentielle, avait pris position pour un service civique obligatoire, à la suite de l’appel de la Vie. Aujourd’hui, plus personne n’en parle. Ce qui faisait quasi-consensus hier est devenu un non-sujet. Et même, le prudent service civil volontaire, pâle, bien qu’intéressante réponse à la crise des banlieues, n’arrive pas à trouver les moyens de bien fonctionner. Quelle versatilité à l’égard d’un grand projet politique !

Lire plus...
 

En continuant votre navigation, vous acceptez que ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Plus d'infos

En poursuivant votre navigation, vous consentez nous autoriser dans le but d'analyser notre audience et d'adapter notre site internet et son contenu pour qu'il réponde à vos attentes, que nous utilisions Google Analytics, service susceptible d'installer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur.

Fermer